mercredi 23 mars 2016

De force

Titre : De force 

Auteur : Karine Giebel 

Résumé : « Le temps de l'impunité est révolu. Le temps des souffrances est venu. » Elle ne m'aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd'hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j'ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n'aime pas ainsi. Que m'a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c'est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j'ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d'entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu'un tabouret au centre de la pièce. J'essuie mes larmes, je m'approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l'enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n'a plus aucune limite. La haine. Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

Mon avis : Je tiens tout d'abord à remercier Mass Critique de Babelio et les éditions Belfond pour ce partenariat qui me fait découvrir le nouveau Karine Giebel attendu avec impatience! 

Ce n'est pas une nouveauté, j'ai adoré ce Giebel, comme toujours. Elle nous emporte dans la folie humaine et ne nous dévoile la vérité que dans les 30 dernières pages, il s'agit du moment où il ne faut surtout pas me déranger. 

Maud, fille d'un grand chirurgien, se fait agresser sur son chemin habituel de promenade, mais Luc passant par là et surprenant les cris de la jeune fille se porte à son secours. Maud va développer des sentiments très contradictoires à l'égard de Luc et de même pour ce dernier, va alors se lier une relation un peu complexe entre la jeune fille en détresse et son sauveur. Dès ce moment du récit les choses vont s'enchaîner et lorsque l'on connaît la clé de l'histoire ,on comprend que tout s’emboîte parfaitement depuis le début, même les choses que l'on trouvais quelque peu incohérentes sur le coup, à la fin tout s'éclaire. Le père de Maud a de l'argent, beaucoup d'argent mais cet argent est-il sali ? Maud ne le pense pas le moins du monde, mais qu'en est - il vraiment ? 

On retrouve bien ici le style de Karine Giebel qui crée des personnages sachant cacher leur jeu à merveille, je me doutais qu'il y avait un hic parce qu'il y en a toujours un, mais je ne savais pas lequel jusqu'au dénouement. Dénouement qui fait la lumière sur toutsles événements. 

Une seule question subsiste, peut-on faire quelque chose DE FORCE ?  

Lu dans le cadre de : 



tous les livres sur Babelio.com

3 commentaires:

  1. Il a l'air pas mal mais je pense attendre sa sortie poche

    RépondreSupprimer
  2. J’adore cette auteure, je le lirai quand il sortira en poche ;)

    RépondreSupprimer
  3. pas convaincue personnellement...

    RépondreSupprimer